Lundi au Samedi08:00 à 21:00Uniquement sur rendez-vous : 0768120422

Mon actualité

Retrouvez notre actualité, mes réflexions et positions pour mieux comprendre le développement de soi et les thérapies systémiques
unnamed.png
13/Mai/2020

COVID 19

En raison de la crise sanitaire actuelle, et pour éviter au maximum les risques de contamination, des mesures d’hygiènes seront imposées sur les lieux de consultations.

  • Port du masque obligatoire (sous réserve de stock, il pourra être fourni à ceux qui n’en disposent pas).
  • Désinfection des mains (gel hydroalcoolique mis à disposition).
  • Aération et nettoyage entre chaque consultation (merci, de ce fait, de respecter l’horaire prévu).

Le cabinet de Carvin ne disposant pas d’une salle d’attente suffisamment grande, il sera demandé aux personnes en avance de patienter dans leur voiture ou dehors.

 

Ces mesures, bien que contraignantes, servent à garantir au maximum la sécurité de chacun. Je vous remercie d’avance de les respecter.


LOGONEWSite.png
05/Mai/2020

Après cette période de confinement, qui a pu nous mettre à mal dans notre vie de tous les jours, personnelle, conjugale ou familiale, il est temps de retrouver un nouveau mode de fonctionnement. Nous allons devoir adopter un rythme différent , une nouvelle façon de vivre. Ce sera aussi le moment, pour certain, de questionner ce qui a pu se passer pendant cette période et d’envisager certaines adaptations, certains changements dans nos priorités et nos envies.

Je me propose de répondre à vos questions et de vous accompagner par rapport à ces nouvelles problématiques et de faire le point sur ce que cette période a pu faire rejaillir.

 

De ce fait et pour pouvoir vous recevoir, je suis heureux de pouvoir vous annoncer que

les cabinets seront de nouveau prêts à vous accueillir à partir du mercredi 13 Mai.

 

Vous pouvez déjà me contacter pour reprendre rendez-vous ou passer par la plateforme de réservation en ligne.

Pour des raisons sanitaires, il sera demandé à chacun d’arriver à l’heure pour éviter le monde dans les salles d’attentes.

 

Prenez soin de vous.

 


confinement.jpg
07/Avr/2020

 

 

Dans cette période de confinement le couple peut être mis à mal par une certaine proximité imposée. Cela n’a rien d’étonnant ! La stabilité conjugale nécessite de tout temps, un certain espace entre les partenaires. Il est nécessaire pour chacun d’avoir une zone d’intimité préservée permettant de se ressourcer mais aussi de conserver une certaine dose d’intégrité. Un couple qui fonctionne bien c’est un couple possédant un espace commun mais aussi deux espaces individuels préservés. Il est aussi nécessaire que les mouvements d’un espace à l’autre soient autorisés, repérés et respectés par les deux partenaires.

 

Aujourd’hui la situation actuelle nous amène à faire face à plusieurs difficultés :

  • La contrainte : par principe l’être humain n’aime pas la contrainte. Quand nous n’avons pas le choix nous vivons la situation de manière beaucoup plus négative que la même situation mais dans laquelle nous avons l’impression d’être libre de nos actes.

 De fait même si le confinement ne change rien à certaines situations conjugales, le fait de ne pas avoir le choix augmente le stress et les ressentis. Cela peut conduire à une agressivité plus présente dans les échanges.

 

  • Le manque de différenciation : il s’agit de la difficulté qui peut être éprouvé du fait du confinement, du manque de place (etc…) de conserver, au sein du couple ou de la famille, un espace personnel protégé. L’intimité (au sens de territoire personnel) est mise à mal, l’autre devient un intrus, un envahisseur. Le fait de ne pouvoir avoir un espace ou un temps clairement définit pour soi devient oppressant. Nous allons avoir tendance à le réclamer ou tenter de se l’approprier en permanence au détriment du temps de couple ou de famille.

 

  • Le manque « d’avis extérieur » : moins de relations sociales directes, moins de contacts professionnels veux dire aussi que l’on perd cette possibilité de prendre du recul. En temps normal nous « relativisons » ce qui se passe dans le couple ou la famille grâce à l’élaboration avec un tiers extérieur. Parler de ce qui se passe, en rire ou se plaindre, évoquer nos difficultés fait partie d’un processus d’élaboration et de mentalisation amenant une prise de distance avec notre vision des faits, permettant de sortir de schéma négatif que nous auto alimentons. Discuter avec un tiers permet de relativiser ce qui se passe et de sortir d’une construction unique de notre réalité relationnelle.

 

 

  • La perte de repères : Les contraintes de sortie, d’activité viennent aussi mettre à mal les rituels du couple ou de la famille. Eléments de stabilisation de nos systèmes ces rituels maintiennent la cohérence de la famille ou du couple face aux changements complexes auxquels nous sommes confrontés. Certains de ces rituels ne peuvent plus avoir lieu et cela vient fragiliser le couple.

 

 

 

Il s’agit de prendre en compte la période comme un changement positif. C’est l’occasion de redéfinir le couple et sa façon de fonctionner. S’il est prédit de nombreuses séparations après le confinement, pour certains cela aura permis, au contraire, un raffermissement des liens.

 

Pour vivre au mieux ce confinement :

 

Individuellement :

  • Déconnectez-vous des informations continues qui agissent comme de l’auto hypnose négative sur notre psychisme.
  • Occupez-vous, prévoyez des choses à faire que vous n’aviez pas eu l’occasion de finir ou de mener à bien et redécouvrez la satisfaction de l’achèvement.
  • Prenez le temps de vous redécouvrir, vos envies, vos passions, vos projets. Cela change avec le temps et il est parfois utile de refaire le point avec soi-même. C’est l’occasion !

 

En couple :

  • Définir et respecter des espaces différenciés : Personnel, couple, famille. Que ce soit à l’aide d’heure, de lieu ou d’activité. Il est important que chaque espace soit préservé.
  • Instaurer de nouveaux rituels. Temps de jeu ou de discussion… Soyez créatif !
  • Parler ! Ce qui se vit n’est pas compris par l’autre même si vous avez 40 ans de vie commune, parler de ce qui gêne, angoisse mais aussi rassure ou plaît. Permettez-vous de vous redécouvrir autrement. L’autre a changé avec le temps, c’est l’occasion de refaire connaissance.
  • Projeter ! Une fois la redécouverte entamé il est possible de parler de projet et d’avenir, de redéfinir ce qui est important pour vous, votre couple et votre famille.

 

 

.

Faites de ce temps quelque chose de positif pour vous et vos proches !

Prenez soin de vous !

 

Yvain Piketty. Thérapeute conjugal et familial.

Durant cette période les consultations sont possibles par visio-conférence.


1098072-1406374.jpg
21/Mar/2020

 

Suite à la situation sanitaire le cabinet sera fermé jusqu’au 31 mars 2020.

Il est fort possible que cela dure par la suite.

La situation amenant du stress supplémentaire pour chacun il m’était compliqué de ne pas proposer de solutions alternatives. De ce fait pour les personnes déjà suivies ou celle pour lesquelles la situation est urgente je mets  en place des entretiens par vidéo conférence.

Le prix de ses séances durant le confinement sera ramené à 40 euros quelques soit le type de thérapie.

Néanmoins il n’y aura pas de séance d’hypnose proposé car cela ne me semble pas adapté.

N’hésitez pas à me contacter directement pour plus d’informations.

En vous souhaitant de regarder les cotés positifs du confinement et de mettre de coté les inconvénients.

Merci à tous ceux  (personnel de santé, commerçant, aide a domicile, routier, force de l’ordre) qui par leur travail permettent que la crise prennent fin rapidement.

Prenez tous soins de vous et de vos proches et à bientôt.


unnamed.png
16/Mar/2020

Pour faire suite aux consignes gouvernementales et éviter la propagation du virus les cabinets seront fermés tout d’abord jusqu’au lundi 23 Mars. Néanmoins il est fort probable que cela soit prolongé au delà en fonction des recommandations du gouvernement.

Il n’y aura donc pas de créneaux pour de nouvelles prises en charges avant le 30 mars car les prochaines disponibilités seront réservés au rendez vous reportés et aux personnes en attente.

Même si la maladie n’est que peu dangereuse pour la plupart des personnes il s’agit d’éviter l’encombrement des hôpitaux et autres services de soins pour que les personnes qui en ont le plus besoin puissent être correctement prise en charge.

J’en profite pour envoyer un message de soutien à tous les professionnels de santé qui sont sur le front.

Les rendez vous reprendront dès que possible. Pour les personnes déjà suivi il est possible sur demande d’envisager des entretiens par viso-conférence.

Je reste à votre disposition par mail ou téléphone.

Et comme il faut toujours regarder les aspects positifs de chaque événements, profitez de ce temps pour vous occupez de vous!

A bientôt.

PIKETTY Yvain

 


canstockphoto27345603-1024x576-2.jpg
24/Fév/2020

A l’origine de la demande d’une thérapie conjugale il peut y avoir des problèmes de communication, de compréhension ou une perte de sens de la vie à deux.

Souvent le couple vient voir un spécialiste pour trouver des solutions pratiques comme s’il y avait un mode d’emploi.

Or faire une thérapie de couple ce n’est pas venir trouver des solutions qu’un autre aurait pour vous.

Le thérapeute conjugal est la pour permettre la reprise du dialogue, sortir des schémas transactionnel dysfonctionnel. C’est un tiers qui n’est pas pris dans ce jeu de couple et qui va servir de soutien ou de support pour envisager les choses autrement.

Comme l’évoque R Neuburger dans cet article un couple qui fonctionne c’est un couple qui communique, qui sait résoudre ses problèmes. Mais les problèmes conjugaux ne se limite pas forcément à une mauvaise communication. Il peut y avoir des projections de chacun sur l’autre qui dépasse le fonctionnement conjugal et trouvent leurs racines dans nos familles respectives.

Si le thérapeute conjugal va donc vous aider à vous réapproprier cette capacité à discuter, il s’agira ensuite de permettre aux conjoints de comprendre les schémas familiaux qui les ont amener à cette crise afin d’envisager (ou non et dans ce cas c’est la rupture) un nouveau mode de fonctionnement.

Je suis à votre disposition pour toutes demandes d’informations complémentaires.

Je vous souhaite une très bonne semaine.

 


pieds.jpg
21/Oct/2019

Il est compliqué aujourd’hui pour chacun d’accepter de prendre soin de soi. Si notre bien être et notre bonheur dépend de quelqu’un c’est avant tout de nous même. Nous nous donnons trop souvent des excuses, des « bonnes raisons » pour ne pas nous occuper de nous même: nos horaires, le travail, les enfants, les obligations….

Or prendre du temps pour soi c’est se permettre d’être plus disponible à l’autre le reste du temps. 

Il ne s’agit pas de faire l’apologie de l’individualisme mais être à l’écoute de ses besoins, de ses humeurs et de sa santé psychique c’est aussi être plus à l’écoute des autres. Une personne qui prend du temps pour soi va être de fait  plus disponible psychiquement, plus à l’écoute. Le temps passé ensuite en famille et en couple sera ainsi plus profitable.

A l’approche de l’hiver et des petits moments de déprime de l’automne il peut être intéressant de vous poser cette question.

Que faites vous pour vous? 

Bonne semaine.


16/Sep/2019

De plus en plus en courant comme motif de consultation. C’est le règlement des vielles dettes du couple séparé via les enfants. Extrêmement destructeur pour ces derniers car ils sont alors en position de conflit de loyauté entre les deux parents il est important pour les parents séparés de faire attention a ne pas « engager » les enfants dans la séparation conjugale.

Un article à lire sur le site de Le temps:

Lien

Je suis disponible aussi pour répondre à vos questions et doutes à ce sujet car tout couple qui se sépare s’inquiète de l’impact que cela va avoir sur ses enfants et cela est parfaitement normal.

Bonne semaine.


16/Août/2019

Après cette période d’été la rentrée se précise et cela peut être l’occasion, tant au niveau individuel que conjugal ou familial, de commencer avec un nouveau rythme une nouvelle façon de vivre qui nous convienne mieux.

Nous dépendons avant tout de nous même pour nous apporter confort et bien être. Les « obligations » n’en sont souvent que parce que nous les hissons à ce statut la. La période de reprise peut être stressante car nous avons l’impression de ne plus maîtriser ce qui se passe, d’être débordé, cela amène inconfort voire à l’extrême de l’angoisse. Il est donc important de prendre du temps, de prioriser et de se débarrasser des fausses obligations.

La première personne qui peut prendre soin de vous c’est vous!

 


Profitez de ce retour de congé!

Il peut être intéressant de profiter de cette rentrée pour faire le point sur ce que vous souhaitez, vos objectifs vos priorités et d’adapter votre rythme de vie à cela.

En effet il ne faut pas oublier que nous évoluons en permanence et ce que nous souhaitions à 20 ans ne correspond souvent plus aux projets de nos 40 ans. Il est important de faire un point de temps en temps, de se requestionner de façon à être plus en adéquation avec soi-même ainsi qu’avec les personnes qui partagent notre vie.

Bonne fin de vacances et bonne rentrée!


Copyright Yvain Piketty. Tous droits reservés.